HérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHéros

Qui sommes nous ?

Roufaou Oumarou

Bienvenue sur fombia.com.

C'est une palte-forme d'information qui se veut interactive.

Au delà de vous informer sur les réalités dynamiques d'une grande région d'Afrique, le fombina, vous constaterez que nos différents contributeurs assument plusieurs type d'attitudes: attitudes journalistiques, attitudes militantes pour la protection de la nature, des droits de l'homme et pour la Paix.

Attitude militante parce que nous avons tout le mal du monde à comprendre que l'on puisse se mettre à l'écart de l'évolution de son pays et son continent, surtout lorsque l'on est originaire d'un continent comme l'Afrique qui fait face à tant de défis.

José Marti a dit que "la liberté coûte très cher et il faut, ou se résigner à vivre sans elle, ou se décider à la payer son prix".

"Pour que le mal passe il suffit que les bonnes gens se taisent" a constaté de son côté Martin Luther King.

Les Camerounais par exemple, de par l'histoire politique de leur pays dépuis pratiquement un siècle, ont été éduqués à "ne pas se mêler de politique", ce qui fait que l'attitude que vous rencontrerez le plus fréquemment chez eux est celle de gens qui discutent énormement de politique dans un cadre privé mais qui, lorsqu'il s'agit de manifester son opinion en publique, prefèrent rester en arrière plan.

Organisez une fête, une "bougui" comme on dit à Yaoundé, ou une manifestation sportive, et vous aurez chaque fois un taux de participation record. Mais lancez une invitation pour discuter de la chose politique, vous risquez de ne trouver qu'une poignée de personnes. Ce n'est pas seulement parce que la politique est ennuyeuse. C'est aussi le résultat de plusieurs décennies de dictature, de repressions parfois barbares, de lavage de cerveau mais aussi de la confiance déçue.

Or nos pays sont en attente de leur véritable Liberation, de cette vraie Liberation qui redonnera la parôle au Peuple souverain. Mais pour que cette attente puisse connaître un terme heureux il faudra bien que tous les fils et filles du Continent s'intérêssent à la gestion de la chose publique, il faut surtout qu'ils agissent, où qu'ils se trouvent et selon leur conviction politique propre, pour rejoindre ceux qui sont déjà au combat, afin de forcer un avenir meilleur pour eux et pour leur descendance.

Attitude journalistique pour informer. Cela suppose le respect de la déontologie journalistique, en particulier l'objectivité. D'où la nécessité de séparer le plus clairement possible ce qui relève de l'expression d'une opinion de ce qui relève du rapport fidèle des faits que l'on veut porter à la connaisssance du lecteur. Nous nous engageons à donner le meilleur de nous-même pour respecter les exigences de la déontologie journalistique.

Enfin vous pouvez aussi vous exprimer, si vous avez quelque chose à publier envoyez nous votre texte, de préference prêt à être publié. Chacun peut comprendre que le temps est helas ce que nous avons le moins.

Pour finir j'espère sincérement que vous vous plairez sur ce site. Mais même si ce n'est pas le cas ce n'est pas grave, car la magie d'internet c'est l'extrême largesse du choix qui vous est donné.

Merci de tout coeur de votre passage.

Roufaou Oumarou

 

------------

Contact:

Roufaou Oumarou
Blokhuisstraat 26A 2800 Mechelen (Belgium)
Tel: +32 487 845 994
Email: roufaou.oumarou[@]fombina.com

 

Le capitaine Guerandi Mbara