HérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHéros
Ventes de migrants africains en Libye: une conférence-débat à Bruxelles ce 25 novembre 2017
Terre en crise: Parce que nous refusons de comprendre ...!
Cameroun -Crise
#BalanceTaPute: la chanteuse Mariah Carey accusée de harcèlement sexuels
Arnaque sur internet: 44 000€ escroqués par deux
Les nombreux silences coupables de Gon Coulibaly: la rhétorique victimaire et mensongère du Journal L’Expression
Le Citoyen Soul to Soul, otage de l’ingratitude cynique du régime Ouattara !
Cameroun: naissance du mouvement
Cameroon: Paul Biya libère les prisonniers anglophones
Les images de Marafa Hamidou Yaya pleuvent sur l'ambassade du Cameroun en France
Le Franc-Parler du Président Alpha Condé et la génération africaine émergente
Les panafricons
Fausses vidéos d'Alep: 5 personnes arrêtées en plein tournage en Egypte
Un garçon de 7 ans sauvagement battu et brulé vif à Lagos
Facebook côté démons: le faux profile d'un ComZone de la Seleka utilisé pour attiser la haine inter-réligieuse en insultant le Pape

Mention bien: Koffi Olomidé interpellé à Kinshasa

Arrestation de Koffi Olomidé à KinshasaSource: Radio Okapi | 26/07/2016

Malgré ses excuses après un acte de violence sur l'une de ses danseuses, à Nairobi au Kenya, l'étau se reserre sur l'artiste. Annulation de tournées comme en Zambie, réprobation d'associations féministes, et suites judiciaires...

 

La star congolaise de la chanson Koffi Olomide a été interpellée mardi 26 juillet dans la matinée à son domicile à Kinshasa. Le parquet de grande instance de la Gombe l’a déféré devant le tribunal de grande, où il comparait déjà depuis ce matin. Il est accusé des coups et blessures volontaires portés contre une de ses danseuses à Nairobi.

Cette interpellation intervient trois jours après le retour du chanteur expulsé du Kenya où il avait été interpellé à la suite de l'agression d'une de ses danseuse.

A son retour au pays, le chanteur a présenté des excuses «à tous les Congolais» et à sa danseuse au cours d’une émission à la télévision publique.

Dans une vidéo qui a circulé pendant le week-end, on voit Koffi Olomide lancer un coup de pied en direction de la victime, alors que son groupe venait d’arriver à Nairobi où il devait livrer un concert. La vidéo a suscité de nombreuses réprobations, notamment dans les milieux d’associations féminines.

A Kinshasa, le député Zacharie Bababaswe est monté au créneau pour dénoncer cet acte. La conseillère du chef de l’Etat en matière des violences sexuelles, Jeanine Mabunda, s’en est plainte auprès des instances judiciaires, qui viennent d’arrêter l'artiste . S’il est reconnu coupable, Koffi Olomide risque d’écoper d’une peine de cinq ans de prison.

 

Écrit par Radio Okapi

Des viols à l'esclavage, des nomades racontent la violence des antibalakas en Centrafrique

Le capitaine Guerandi Mbara