HérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHéros
Les nombreux silences coupables de Gon Coulibaly: la rhétorique victimaire et mensongère du Journal L’Expression
Le Citoyen Soul to Soul, otage de l’ingratitude cynique du régime Ouattara !
Cameroun: naissance du mouvement
Cameroon: Paul Biya libère les prisonniers anglophones
Les images de Marafa Hamidou Yaya pleuvent sur l'ambassade du Cameroun en France
Le Franc-Parler du Président Alpha Condé et la génération africaine émergente
Les panafricons
Fausses vidéos d'Alep: 5 personnes arrêtées en plein tournage en Egypte
Un garçon de 7 ans sauvagement battu et brulé vif à Lagos
Facebook côté démons: le faux profile d'un ComZone de la Seleka utilisé pour attiser la haine inter-réligieuse en insultant le Pape
Horreur: un Africain se fait agresser et arracher les yeux à Bruxelles pour des critiques politques sur facebook!
Réflexion. Projet
Turquie: deux Nigérians arrêtés avec 115 capotes de drogue dans l'estomac
RCA: tacle mensonger de diaspora-magazine.com contre la SELEKA
Biens Mals Acquis: 11 voitures de luxes de Teodorin Obiang saisis en Suisse

Un garçon de 7 ans sauvagement battu et brulé vif à Lagos

Accusé de vol un garçon de 7 ans a été brulé vif à Lagos À Lagos (Nigeria) un jeune garçon de sept ans accusé de tentative de vol a été sauvagement battu et brulé vif par des brutes sauvages en présence d'une nombreuse foule de voyeurs restés passifs pendant toute la durée du martyr de l'enfant. L'information, publiée par plusieurs médias nigérians, soulève l'indignation dans toutes les couches de la société.

Le drâme a eu lieu mercredi 16 novembre 2016 dans un des quartiers populaires de la métropole nigérianne. Selon plusieurs éditeurs du pays, c'est l'expression la plus cruelle de l'ensauvagement d'une société sans coeur, où c'est la loi de la jungle qui règne. Face à la corruption généralisée, l'incompétence et parfois l'absence totale de l'Etat, la justice populaire est entrée dans les moeurs et ce sont les plus barbares qui Horreur à Lagos: un jeune garçon de 7 ans battu et brulé vif pour vol imposent leurs moeurs.

Une vidéo particulièrement insupportable, que fombina.com a décidé de ne pas montrer, circule sur internet. On voit des jeunes gens d'une vingtaine d'années, comme s'ils étaient drogués, battre le jeune garçon avec des objets lourds, puis lui écraser le corps avec des grosses pières avant de mettre le feu à son corps inanimé.

Sur ce que le jeune garçon aurait volé les versions divergent selon les sources: les uns disent qu'il s'agissait de "garri" (pâte de farine de manioc) pour manger, alors que d'autres parlent de téléphone portable.

Peu importe ce qu'il a volé, absolument rien ne peut justifier une telle barbarie dans un pays pourtant confronté au terrorisme islamiste au nord-est et à des rebellions violentes dans la zone du delta du niger.

Les lynchages de personnes soupçonnées de vol sont un phénomène hélas assez fréquent dans plusieurs grandes villes africaines où, face à la faillite de l'Etat, les populations prennent la justice en main et n'hésitent pas à passer leurs frustrations sur des individus innocents qui se sont retrouvés au mauvais moment à la mauvaise place.

Écrit par Roufaou Oumarou

Des viols à l'esclavage, des nomades racontent la violence des antibalakas en Centrafrique

Le capitaine Guerandi Mbara