HérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHéros
Ventes de migrants africains en Libye: une conférence-débat à Bruxelles ce 25 novembre 2017
Terre en crise: Parce que nous refusons de comprendre ...!
Cameroun -Crise
#BalanceTaPute: la chanteuse Mariah Carey accusée de harcèlement sexuels
Arnaque sur internet: 44 000€ escroqués par deux
Les nombreux silences coupables de Gon Coulibaly: la rhétorique victimaire et mensongère du Journal L’Expression
Le Citoyen Soul to Soul, otage de l’ingratitude cynique du régime Ouattara !
Cameroun: naissance du mouvement
Cameroon: Paul Biya libère les prisonniers anglophones
Les images de Marafa Hamidou Yaya pleuvent sur l'ambassade du Cameroun en France
Le Franc-Parler du Président Alpha Condé et la génération africaine émergente
Les panafricons
Fausses vidéos d'Alep: 5 personnes arrêtées en plein tournage en Egypte
Un garçon de 7 ans sauvagement battu et brulé vif à Lagos
Facebook côté démons: le faux profile d'un ComZone de la Seleka utilisé pour attiser la haine inter-réligieuse en insultant le Pape

Cameroun -Crise "anglophone": 3 Gendarmes assassinés au Nord-Ouest

Gendarmes camerounais

Trois militaires de la Gendarmerie Nationale Camerounaise ont été assassinés  "par des terroristes à l'arme de guerre" entre le 06 et le 08 novembre 2017 dans la région du Nord-Ouest. Selon un communiqué du Ministre de la Défense publié hier, il s'agit d'un Élève-Gendarme, d'un Maréchal-des-logis-chef et d'un Gendarme-Major, tués dans l'exercice de leurs fonctions.

Les présumés assassins des 3 gendarmes seraient aux arrêts

Selon le journaliste camerounais Boris Bertolt, les forces de l'ordre auraient réussi à arrêter un groupe de six personnes qui seraient les auteurs de l'assassinat de l'un des Gendarmes le 6 novembre dernier. Sur la photo à droite le tireur serait l'homme en t-shirt rouge. 

 Voici Le communiqué de presse du MINDEF dans son intégralité:

Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense a le regret d’annoncer les meurtres barbares de 03 gendarmes engagés dans les opérations de rétablissement et de maintien de l’ordre dans la région du Nord-Ouest, froidement assassinés par des terroristes à l’aide d’armes de guerre.
 
Il s’agit de :
 
– Gendarme-major DJONLAY Bienvenu, abattu le 6 novembre 2017 à Jakiri, département du Bui, alors qu’il pourchassait avec ses camarades des terroristes en cagoule qui tentaient d’incendier le lycée technique de céans ;
 
– Maréchal-des-logis-chef HINMA René, abattu dans la nuit du 7 au 8 novembre 2017 à 23 heures trente minutes, à un barrage mixte à Bafut, département de la Mezam ;
 
– L’élève-gendarme SALI David, tué d’une balle le 8 novembre 2017 à 2 heures du matin, alors qu’il était de garde au lycée de Bayelle à Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest.
 
Ces gendarmes sont victimes de leur courage, leur engagement et de leur loyauté envers la Patrie.
 
Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense transmet aux familles des défunts, morts en service commandé, les profondes condoléances du chef de l’Etat, chef des armées.
 
Les obsèques des intéressés auront lieu incessamment ; les gendarmes assassinés recevront à cette occasion les honneurs réservés aux morts militaires sur le champ de bataille. Le programme des obsèques sera publié en temps opportun.
 
Yaoundé, le 9 novembre 2017
(è) BETI ASSOMO Joseph. 
 
3 Gendarmes camerounais assassinés au Nord-Ouest

 

Des viols à l'esclavage, des nomades racontent la violence des antibalakas en Centrafrique

Le capitaine Guerandi Mbara