HérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHéros
Ventes de migrants africains en Libye: une conférence-débat à Bruxelles ce 25 novembre 2017
Terre en crise: Parce que nous refusons de comprendre ...!
Cameroun -Crise
#BalanceTaPute: la chanteuse Mariah Carey accusée de harcèlement sexuels
Arnaque sur internet: 44 000€ escroqués par deux
Les nombreux silences coupables de Gon Coulibaly: la rhétorique victimaire et mensongère du Journal L’Expression
Le Citoyen Soul to Soul, otage de l’ingratitude cynique du régime Ouattara !
Cameroun: naissance du mouvement
Cameroon: Paul Biya libère les prisonniers anglophones
Les images de Marafa Hamidou Yaya pleuvent sur l'ambassade du Cameroun en France
Le Franc-Parler du Président Alpha Condé et la génération africaine émergente
Les panafricons
Fausses vidéos d'Alep: 5 personnes arrêtées en plein tournage en Egypte
Un garçon de 7 ans sauvagement battu et brulé vif à Lagos
Facebook côté démons: le faux profile d'un ComZone de la Seleka utilisé pour attiser la haine inter-réligieuse en insultant le Pape

Arnaque sur internet: 44 000€ escroqués par deux "jeunes filles canons"

Arnaques en ligne: 44 000 € recoltés en se faisant passer pour deux jeunes filles canons

"Qui tombe encore dans ce genre d'arnaques ?", pourrait-on se demander, tellement on en parle dans les réseaux sociaux. Pourtant ils existent, les hommes qui continuent à se faire plumer par naïveté.

Un des derniers cas en Belgique: deux jeunes étudiants ont reussi a escroquer plus de 44 000 € à une vingtaine d'hommes en mal d'aventures sexuelles en se faisaient passer pour des "jeunes filles canons", via des sites de rencontres erotiques. Bons d'achats, iPhones, bijoux en or et même un frigo: les hommes proposaient des "cadeaux", les "fille" acceptaient sans se faire prier. Arrêtés ils risquent deux ans de prison. 

Leur technique était simple: ils plaçaient des petites annonces sur un site de rencontre comme charbaby.com, en se faisant passer pour deux très jeunes filles à la recherched'aventures sexuelles avec des fausses photos et des textes érotiques. En réalité ils sont âgés tous deux de 26 ans.

Si un homme mord à l'hameçon, il était d'abord entrainé dans un espace de chat privé, où une conversation intime etait engagée dans laquelle la "fille" se montrait prête au sexe via webcam, mais à condition que l'homme prouve son serieux et son engagement par un cadeau, non-virtuel bien entendu. Pour vaincre toute difficulté technique, "elles" conseillaient leurs victimes de se connecter à un site de recharge en ligne prisé par les ados comme herladen.com et d'y acheter un code de recharde à 16 chiffres. Une fois ces codes envoyées via Skype, "elles" leurs enverraient des photos et filmes intimes. Mais comme par hasard des difficultés techniques empêchaient le paiment immédiat du code en question, alors "elles" donnent à l'homme un email supposé être celui d'un Helpdesk, qui à son tour donne des instructions sur l'utilisation du lecteur de carte. Tout cela était bien sûr preparé à l'avance par les deux étudiants escrocs. De fil en aiguille le piège se referme sur la victime.

Au moins 19 hommes n'avaient pas compris le piège avant qu'il ne soit trop tard. Les escrocs entraient vite fait en possession de leurs identités et codes de paiement, s'achetaient des cartes de credits rechargeables qu'ils utilisaient pour faire des achats en ligne chez des sites comme Zalando et Cie. Les objets achtés étaient à leurs tours immédiatement revendus en ligne.

Les deux étudiants travaillaient en complicité avec un troisième larron qui était chargé de recevoir les paquets envoyés soit par Zalando après les achats, soit par les hommes, par exemple lorsqu'une victime était trop méfiante pour partager ses codes secrets et son identité, mais était quand même trop tentée pour laisser tomber, et donc "chosissait" d'acheter elle-même les cadeaux et les envoyer aux "filles".     

Traduit devant le tribunal, les 3 complices connaitront le verdict le 14 novembre 2017. 

 

Écrit par Roufaou Oumarou

Le capitaine Guerandi Mbara