HérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHéros
Les nombreux silences coupables de Gon Coulibaly: la rhétorique victimaire et mensongère du Journal L’Expression
Le Citoyen Soul to Soul, otage de l’ingratitude cynique du régime Ouattara !
Cameroun: naissance du mouvement
Cameroon: Paul Biya libère les prisonniers anglophones
Les images de Marafa Hamidou Yaya pleuvent sur l'ambassade du Cameroun en France
Le Franc-Parler du Président Alpha Condé et la génération africaine émergente
Les panafricons
Fausses vidéos d'Alep: 5 personnes arrêtées en plein tournage en Egypte
Un garçon de 7 ans sauvagement battu et brulé vif à Lagos
Facebook côté démons: le faux profile d'un ComZone de la Seleka utilisé pour attiser la haine inter-réligieuse en insultant le Pape
Horreur: un Africain se fait agresser et arracher les yeux à Bruxelles pour des critiques politques sur facebook!
Réflexion. Projet
Turquie: deux Nigérians arrêtés avec 115 capotes de drogue dans l'estomac
RCA: tacle mensonger de diaspora-magazine.com contre la SELEKA
Biens Mals Acquis: 11 voitures de luxes de Teodorin Obiang saisis en Suisse

Fonds Vautours: la longue guerre de la Russie contre le fond anglo-américain Hermitage Capital

Vladimir Putin contre un fond vautour anglo-americainL'Ukraine s'est enfoncée profondement dans la guerre civile après avoir perdu la Crimée, tandis que la guerre de propagande anti-russe continue de faire rage dans notre presse occidentale. Pour eviter de tomber dans les multiples pièges de la manipulation dans ce genre de situations, il faut toujours se rappeler que les vrais enjeux économiques et géostrategiques sont soigneusement dissimulés derrière les écrans de fumée du combat pour la démocratie et le respect de la légalité internationale.Example? La lutte défensive que mène la Russie contre un fond d'investissement anglo-américain qui voulait mettre la main sur les richesses du sous-sol russe grace à un achat massif des actions de Gazprom.

Les noms de Hermitage Capital Management et William Browder vous disent-ils quelques choses ? Quelle que soit votre réponse à cette question, il est inutile de vous précipiter dans google pour vous informer, car les réponses qui vous seront proposées ne présenteront que la pointe la plus innofensive de l'iceberg: le portrait d'un investisseur-philantrope en croisade contre la corruption en Russie. Tout sera fait pour que vous ne plongiez pas dans l'eau glacée des luttes pour les gros sous, car vous risqueriez de voir comment, par exemple, un seul individu a reussi à manipuler le Congrés américain pour faire votre une loi spéciale interdisant l'entrée aux Etats-Unis à des dizaines de personnalités russes qui avaient permis au gouvernement de leur pays de mettre Gazprom à l'abri des rapaces étrangers. Mais commençons par le commencement.

D'abord  la version de Bill Browder, que vous pouvez ecouter dans les videos ci-contre et qui est relativement facile à resumer: son fond d'investissement, qualifié de "fond activiste", investissait en Russie et gagnait beaucoup d'argent grâce à une stratégie originale de lutte contre la corruption lorsque brusquement des "criminels" au sein de l'appareil d'Etat russe manoeuvrèrent pour le faire mettre sur une liste noire des personnes dangereuses pour la sécurité nationale et lui interdire l'entrée en Russie, volant au passage 230 millions de dollars d'argent du contribuable russe;  des poursuites judiciaires furent engagées en Russie contre lui et contre ses principaux collaborateurs locaux, dont un avocat Serguei Magnitsky qui mourra même en détention. Suite à ces faits Bill Browder se lança dans une croisade mondiale contre les dirigeants de la Russie, employant préferentiellement les méthodes classiques des fonds vautours internationaux: chantage, calomnies, tentatives de saisir les biens du pays et de ses dirigeants à l'Etranger, tentatives de limiter les mouvements des dirigeants et d'isolemen du pays, etc...Une particularité de la stratégie de Bill Browder est cependant l'usage avec une rédoutable efficacité du marketing sur internet: tout est presenté comme une affaire de lutte contre la Corruption dans l'intéret même du peuple russe. Ne lui parlez pas des enjeux financiers à hauteur de plusieurs centaines de millions de dollars...

Bill Browder reussira à force de lobbiying à faire voter une loi aux Etats-Unis, contre l'avis de l'administration Obama, qui interdira l'entrée au territoire américain à une longue liste de dirigeants et d'hommes d'affaire russes comme Dmitry Klyuev, tout en saisissant leurs bien dans le pays de l'Oncle Sam. Il faut quand même prendre un instant pour voir ce que cela veut dire: un simple individi, parce qu'il dispose de beaucoup d'argent et des relations au sein de la classe politique, est capable de faire voter aux USA une loi taillée sur mésure pour servir sa croisade privée contre un pays étranger avec lequel l'Amérique a d'importantes rélations commerciales, diplomatiques, militaires et culturelles. Sa tentative de faire voter le même type de loi par les parlements des pays européens comme la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Italie, la Suède ou la Hollande a échoué jusqu'ici, mais il ne se décourage pas, car son objectif est d'obtenir un isolement mondial de la Russie tant que celle-ci ne levera pas les mésures prises contre lui.

Hermitage Fund est un fond d'investissement créé au lendemain de la chute du mur de Berlin; il s'est specialisé dans le rachat des sociétés d'Etat de l'ex-bloc de l'est, vendues dans le cadre des programmes de privatisations qui avaient suivi la chute des regimes communistes. Les affaires marchent si bien que le capital est passé d'une trentaine de millions de dollars à plus de 40 milliards en juste 20 ans. 

 

 

Le capitaine Guerandi Mbara