HérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHérosHéros
Les nombreux silences coupables de Gon Coulibaly: la rhétorique victimaire et mensongère du Journal L’Expression
Le Citoyen Soul to Soul, otage de l’ingratitude cynique du régime Ouattara !
Cameroun: naissance du mouvement
Cameroon: Paul Biya libère les prisonniers anglophones
Les images de Marafa Hamidou Yaya pleuvent sur l'ambassade du Cameroun en France
Le Franc-Parler du Président Alpha Condé et la génération africaine émergente
Les panafricons
Fausses vidéos d'Alep: 5 personnes arrêtées en plein tournage en Egypte
Un garçon de 7 ans sauvagement battu et brulé vif à Lagos
Facebook côté démons: le faux profile d'un ComZone de la Seleka utilisé pour attiser la haine inter-réligieuse en insultant le Pape
Horreur: un Africain se fait agresser et arracher les yeux à Bruxelles pour des critiques politques sur facebook!
Réflexion. Projet
Turquie: deux Nigérians arrêtés avec 115 capotes de drogue dans l'estomac
RCA: tacle mensonger de diaspora-magazine.com contre la SELEKA
Biens Mals Acquis: 11 voitures de luxes de Teodorin Obiang saisis en Suisse

«Google détermine le vainqueur dans 25% des élections dans le monde entier»

«Google détermine le vainqueur dans 25% des élections dans le monde entier»On les appelles «big data» ou «megadonnées» en Français et ils font partie intégrante de notre vie digitale aujourd'hui. Ils suffit de penser aux volumes de données manipulées par les moteurs de recherche et les réseaux sociaux (facebook, twitter, google etc) pour avoir une idée de leur dimension et des enjeux qu'ils soulèvent, et des possibilités de manipulation de l'opinion qu'ils ouvrent, notamment lors des élections dans le monde.

Selon le chercheur américain Robert Epstein, l'algorithme du géant de recherche Google jouerait «un rôle crucial dans le résultat des élections où les candidats ont des chances égales de gagner». Interview.

RT : Comment êtes-vous arrivé à la conclusion que le camp de Hillary Clinton aurait des liens avec Google et manipulerait les requêtes ?

Robert Epstein (R. E.) : Ce que j’ai découvert d’abord, ce n’était pas nécessairement le fait que Google soutenait Hillary Clinton. Au bout de plusieurs années de recherches, j’ai compris qu'ils [Google] avaient la possibilité d'influencer les résultats des élections, à savoir le choix des votants. Nous l’avons déterminé après quatre années d'expériences et de recherches avec la participation de plus de 10 000 personnes dans 39 pays. Des expériences très scrupuleuses nous ont permis de réaliser que la sélection d'information favorisant l'un des candidats dans l'affichage des résultats de recherche sur Google pouvait aider ce candidat à acquérir environ 12% de la totalité des voix des citoyens indécis. Dans certains groupes démographiques cette proportion peut atteindre 80%.

Les gens ont une telle confiance dans les résultats de recherche, que si le moteur présente un candidat sous un jour favorable par rapport à l'autre, cela permettra au premier de récupérer des votes. Au cours de ces dernières années, beaucoup de gens ont reconnu l'existence d'une relation très étroite entre Google et Hillary Clinton. En plus, ces conclusions ne sont pas faites d’après mes recherches. Beaucoup d’enquêteurs ont remarqué l’existence de ce lien.

RT : Avez-vous l'intention d’étudier les résultats de recherche sur Facebook et sur Twitter ? Dans cette élection, les réseaux sociaux semblent jouer un rôle encore plus important que le débat télévisé.

R. E. : Maintenant nous savons que Facebook pourrait apporter à Hillary Clinton quelque 600 000 voix le jour du scrutin, à l'insu de tout le monde. Tout ce qu’il y a à faire, c’est envoyer la notification aux partisans de Hillary Clinton en leur disant : «Venez voter.» Et après ce rappel beaucoup de gens se rendront aux urnes au lieu de rester à la maison.

Alors oui, nous avons étudié Facebook comme Twitter. Mais Facebook peut affecter 600 000 électeurs, alors que Google, de 2,6 à 10,4 millions…

RT : Avez-vous constaté des résultats anormaux, sensés d’influencer le résultat des élections, dans les résultats de recherche de Google dans d’autres pays ?

R. E. : Nous avons attentivement étudié un nombre de pays assez réduit. Nous avons observé les élections au Royaume-Uni en 2015, les élections nationales pour la Lok Sabha indienne [chambre basse du Parlement indien] en 2014. Maintenant, nous essayons de comprendre comment l'algorithme de Google donne la préférence aux candidats. Il fonctionne automatiquement ou comme Google le dit lui-même, sur un mode organique, naturel.

Cela signifie que l'algorithme de Google joue probablement un rôle crucial dans le résultat des élections où les candidats ont des chances égales de gagner. Un effet similaire est présent partout dans le monde depuis de nombreuses années. Très probablement, au final, Google détermine le vainqueur dans 25% des élections  dans le monde entier.

Lire la suite sur le site de rt.com:
«Google détermine le vainqueur dans 25% des élections dans le monde entier»

 

Écrit par Roufaou Oumarou

Le capitaine Guerandi Mbara